Porte de garage, l’essentiel

Porte de garage, l’essentiel

Porte de garage sectionnelle à hublots

Cinq types d’ouverture

Selon la place disponible à l’intérieur et à l’extérieur de votre garage, la taille de votre véhicule ainsi que votre budget, certains types d’ouverture vous conviendront mieux que d’autres :

  • La porte de garage basculante : un panneau unique qui bascule, vient se loger parallèlement au plafond. Solide et économique, elle nécessite du volume à l’intérieur du garage.
  • La porte de garage sectionnelle : constituée de plusieurs panneaux articulés elle fonctionne, vu de l’extérieur, à la manière d’un volet roulant. Plus chère que la porte basculante, elle permet une utilisation optimale de l’espace.
  • La porte de garage à enroulement : constituée de lames en aluminium agrafées entre elles, elle s’enroule dans un coffre lors d’une ouverture verticale vers le haut. Sans débordement extérieur, elle ne permet pas l’intégration d’un portillon.
  • La porte de garage pliante : plusieurs vantaux se replient sur eux-mêmes en accordéon. Cette porte ne déborde pas sur la voie et permet de conserver l’espace des murs et du plafond du garage.
  • La porte de garage battante : deux panneaux s’ouvrent à l’extérieur du garage, comme pour un portail. Nécessite de l’espace devant le garage, mais peut-être motorisée.

Quel matériau pour votre porte de garage ?

Bien choisir le matériau de votre porte de garage assurera une meilleure isolation thermique et un entretien moindre. Le point sur les avantages et inconvénients de chaque matériau :

  • Porte de garage acier : bonne isolation thermique avec la double-paroi, l’acier risque de rouiller s’il n’est pas traité.
  • Porte de garage aluminium : résistant et léger, l’aluminium isole mal contre le froid (sauf en double paroi).
  • Porte de garage PVC : facile à motoriser, mais un matériau moins résistant.
  • Porte de garage bois :  élégant, ce matériau est néanmoins difficile à poser.

Version motorisée

La motorisation de votre porte de garage vous apporte confort, sécurité et longévité. Son achat peut se faire indépendamment de  la porte de garage :

  • Motorisation achetée seule : si vous souhaitez motoriser votre porte actuelle. Attention ! Certains modèles de portes ne peuvent accueillir de système de motorisation.
  • Motorisation intégrée : le système est spécialement conçu pour la porte (poids, puissance) et sa résistance est meilleure.

Il existe différents automatismes de porte de garage : télécommande, boîtier… Trouvez tous les équipements dont vous aurez besoin pour la motorisation de votre porte de garage.

Il ne faut pas négliger les accessoires de sécurité. Certains sont obligatoires, d’autres sont optionnels, mais vous permettent néanmoins de bénéficier d’une sécurité maximale.

Autour de la porte de garage

  • L’isolation de la porte de garage est un point important pour éviter les déperditions d’énergie, surtout si votre garage est attenant à votre habitation.
  • L’entretien de votre porte de garage sera plus ou moins contraignant selon le matériau et la motorisation choisie.

Installer la porte de garage

  • Soi-même : assurez-vous que la puissance du moteur est adaptée à l’effort nécessaire à l’ouverture (poids de la porte, frottements..). Fixez bien les rails pour que la porte ne force pas. Attention, le bois joue avec le temps et les variations de température, ce qui peut finir par bloquer le système de fermeture automatique de la motorisation.
  • Par un pro : si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, faire appel à un pro est une sage décision. Une porte de garage s’ouvre et se ferme très souvent, et une motorisation peu adaptée ou mal installée ne résistera pas longtemps. Résultat : une note salée pour réparer les dégâts.
  • Porte de garage sur mesure : si votre garage a une forme ou des dimensions particulières, n’hésitez pas à faire fabriquer une porte de garage sur mesure.
Share Button